Vous êtes ici : Conseils sur les chats et l'assurance > Le guide de l'Assurance Chat > Un chat non identifié (tatouage ou puce électronique) peut-il être assuré ?

Un chat non identifié (tatouage ou puce électronique) peut-il être assuré ?

Un chat non identifié (tatouage ou puce électronique) peut-il être assuré ?

Après l’adoption d’un chat, l’identification constitue une des étapes les plus incontournables au même titre que la stérilisation ou la vaccination. Elle est également nécessaire pour entreprendre des démarches comme la souscription à une assurance santé.

L’identification : un acte obligatoire en général

Ces dernières années, la loi se montre de plus en plus exigeante quant à l’identification des animaux de compagnie. Pour les chats plus particulièrement, il est devenu obligatoire de les identifier depuis le 1er janvier 2012.

Cet acte est valable pour tous les félins de plus de 7 mois. Sans une puce ou un tatouage, ils ne peuvent pas se déplacer dans l’Union Européenne. De plus, il est nécessaire que le chat soit pucé pour pouvoir reconnaître son pedigree dans le LOOF.

Le code numérique associé au tatouage ou à la puce indique les informations concernant le pays dans lequel vit l’animal, l’espèce, le code du fabricant de la puce électronique et diverses autres informations liées au chat en question.

Malgré le caractère obligatoire de cette opération, beaucoup de chats ne sont pas encore identifiés aujourd’hui en France. Certains propriétaires estiment que l’investissement de 50 à 80 euros n’en vaut pas la peine. Or, en cas de vol, de fugue, d’accident ou de disparition, l’identification est gage de sécurité.

Ce n’est pas tout. Ne pas le faire avant la vente d’un chat peut exposer le propriétaire à une amende de 750 euros. Si ce dernier préfère que ce soit la nouvelle famille qui le fasse, l’annonce et les documents de vente doivent mentionner le numéro de tatouage ou de puce de la mère.

Assurer un chat non identifié : c’est possible sous conditions

Une des questions qui inquiète beaucoup de propriétaires est de savoir si le fait de ne pas identifier leur animal de compagnie empêche la souscription à une assurance santé. La vérité est que les deux actes ne sont pas liés entre eux. Cependant, un problème se pose : en cas d’accidents, le numéro d’identification inscrit sur la puce ou le tatouage est le seul outil de confirmation de l’identité du félin chez le vétérinaire et la compagnie d’assurance qui prend en charge l’indemnisation. D’où l’importance de l’effectuer.

Toutefois, il existe quelques exceptions. La première concerne les chats de moins de 7 mois. Il est possible que l’assureur accepte de les assurer sans identification, car durant les premiers mois de leur vie, les chatons sont fragiles et ont besoin du maximum de soins. Par contre, à charge du propriétaire de régulariser au plus vite la situation en faisant identifier son animal dans les délais légaux sans quoi, la compagnie peut décider de résilier le contrat. Un conseil : pourquoi ne pas miser directement pour une formule remboursant l’identification ? De quoi être exempté du paiement de l’intervention.

Par ailleurs, concernant les félins plus âgés, il existe des assureurs qui acceptent de les couvrir même en l’absence d’identification. Cette possibilité est offerte aux personnes qui ont accueilli un chat non identifié par les précédents propriétaires. Mais là encore, il est indispensable d’effectuer l’acte au plus vite. À noter que l’assurance peut appliquer une surprime dans ce genre de cas en guise de protection.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Chat
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers