Vous êtes ici : Conseils sur les chats et l'assurance > Le guide du Chat > Comment savoir si mon chat est malade ?

Comment savoir si mon chat est malade ?

Comment savoir si mon chat est malade ?

En tant que propriétaire, votre rôle est de veiller au bien-être et à la santé de votre chat. Si vous notez des changements de comportement ou des symptômes peu habituels, rendez-vous sans plus tarder auprès d’un vétérinaire.

Une modification dans son comportement

Le premier signe qui doit vous alerter sur l’état de santé de votre animal de compagnie repose sur un changement de comportement. Autrefois vif, énergique, vilain et câlin, votre matou ne montre plus son attitude habituelle ? Cela doit vous mettre la puce à l’oreille. L’abattement représente en effet l’un des premiers symptômes d’un mauvais état de santé chez les animaux. Mais le comportement inverse est tout aussi valable. Il se peut que votre chat devienne soudainement agressif et bruyant en miaulant très fort.

L’apparition de la fièvre

Une technique efficace pour détecter un problème de santé consiste à vérifier l’apparition d’une éventuelle fièvre. Prenez la température rectale du chat avec un thermomètre. La moyenne normale oscille entre 38 et 39°C. Au-delà, la fièvre l’a donc frappé. À noter que cet exercice n’est pas aisé et le chat peut se mettre à mordre ou à griffer. Aussi, avant la prise de température, enroulez-le dans une serviette et maintenez sa tête.

Une perte de poids et un manque d’appétit

Comme chez les humains, la perte d’appétit est un signe de maladie. Si l’animal ne veut pas boire ni manger, il est atteint d’une anorexie. Chez la gent féline, sentir les odeurs est indispensable pour consommer les repas. Lorsque le chat n’est plus en mesure de humer sa nourriture et développe les symptômes d’une anorexie, il peut être atteint de coryza. Au contraire, les félins qui mangent à l’excès peuvent souffrir d’insuffisance rénale, d’hyperthyroïdie ou encore de diabète.

Les vomissements et problèmes digestifs

Vomir de l’herbe ou des boules de poils constitue un geste normal chez la gent féline. Là où vous devez commencer à vous inquiéter, c’est lorsque votre matou vomit de manière beaucoup plus fréquente et qu’il évacue sa nourriture ou du sang. Dans ce cas, n’attendez pas une seconde de plus pour l’amener voir un vétérinaire. Les vomissements peuvent signifier qu’il est atteint d’une pathologie hépatique, intestinale ou rénale.

Des troubles de l’élimination

Les chats sont malades lorsqu’ils évacuent des selles contenant du mucus ou du sang ou quand ils subissent une diarrhée persistante. Lorsque les soucis d’élimination s’accompagnent d’une perte d’appétit, d’une léthargie, de vomissements ou de perte de poids, cela dénote un problème sous-jacent.

La peau et le pelage

La peau et le pelage constituent d’excellents indicateurs sur l’état de santé de votre animal de compagnie. Une maladie est certainement en train de se développer si le poil est gras, collé, pelé ou très terne. Il se peut que des parasites comme la teigne ou la gale aient infesté le pelage si des problèmes dermatologiques de type rougeurs, chute de poils, démangeaisons ou irritations apparaissent.

Les yeux et la bouche

Il est recommandé d’inspecter de temps à autre les yeux du chat pour s’assurer qu’il va bien. L’apparition d’une troisième paupière et une modification de la couleur des muqueuses doivent vous alerter. Les yeux ne doivent présenter aucune saleté, croûte, ni larme. Idem pour la bouche. Un changement de la couleur des gencives n’est pas bon signe. En principe, ces derniers doivent toujours être roses. Si des aspects inhabituels, des abcès ou des boutons apparaissent et s’accompagnent de difficultés à s’alimenter, une consultation médicale s’impose.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Chat
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers