Vous êtes ici : Conseils sur les chats et l'assurance > Guide Races de Chats > Sibérien : caractère, besoins, alimentation, santé

Sibérien : caractère, besoins, alimentation, santé

Sibérien : caractère, besoins, alimentation, santé

Véritable boule de poils tendre et douce, le Sibérien est un ancien chat sauvage qui a été domestiqué par l’homme. Il s’illustre pour sa grande intelligence ainsi que sa sociabilité. Cet animal développe une bonne faculté d’adaptation et peut être à l’aise partout. Il s’entend aussi bien avec les enfants que les autres animaux comme les chiens, le rendant idéal comme animal de compagnie pour la famille.

Historique du Sibérien

Au même titre que le Main Coon, le Turc de Van et le Norvégien, le Sibérien est une race féline dite « naturelle ». Cela veut dire qu’il n’est pas issu de croisements dirigés et de manipulations génétiques réalisés par l’homme, mais qu’il s’est développé à l’état naturel de façon spontanée. Ses origines remonteraient à 1000 ans avant J.-C. Le Sibérien serait né d’un croisement entre les chats sauvages et les chats domestiques russes qui ont été importés par les colons russes en Sibérie. Il a évolué de façon totalement naturelle partout en Russie jusqu’à la chute du mur du Berlin.

Il s’est ensuite diffusé en Allemagne et dans de nombreux autres pays européens pour atteindre même l’Amérique. Désormais présent partout dans le monde entier, il change de nom dans les années 90 et passe de l’appellation chat de forêts sibériennes à celle de chat sibérien, histoire de faire la distinction avec les véritables chats de forêts norvégiennes. La Fédération Internationale Féline reconnaît officiellement la race à partir de 1992. En anglais, elle est aussi connue sous le nom de « Siberian Cats » ou « Siberian ».

Caractère du Sibérien

Le Sibérien est largement apprécié des familles pour son look qui sort de l’ordinaire. Il s’illustre en effet pour ses longs poils particulièrement bien fournis qui lui donnent une allure de peluche. Il s’agit également d’un très grand chat qui peut peser jusqu’à 10 kg et mesurer 35 cm. Cette race se veut très joueuse, car elle a besoin de faire de l’exercice pour développer sa musculature imposante. Elle révèle beaucoup de force et se montre relativement calme. On lui prête également beaucoup d’intelligence, mais pour que le Sibérien fasse ce qu’on attend de lui, il faudra parfois des récompenses. Avec ce chat, les maîtres pourront être tranquilles, car il n’est pas vraiment bavard. En revanche, il faut rester vigilant sur ses tendances à fuguer, car comme beaucoup de races félines, il se peut que son instinct de prédation s’éveille et qu’il se mette à vouloir aller chasser à l’extérieur.

Au niveau des compatibilités, une vie en compagnie d’autres chiens ne devrait pas poser trop de problèmes à condition que les présentations se fassent graduellement et que les premières rencontres soient sous surveillance. Le Sibérien s’entend aussi avec les enfants qui doivent d’abord apprendre à l’approcher et à comprendre son langage corporel pour savoir s’il est d’humeur à jouer ou non. Les personnes âgées peuvent parfaitement adopter un Sibérien, car il s’agit d’un chat plutôt posé sauf les plus jeunes qui se montreront logiquement plus actifs.

Besoins du Sibérien

Le Sibérien est le chat idéal à adopter lorsqu’on vit dans les régions de grand froid, car son épaisse fourrure le protège contre les températures extrêmement basses. Il ne craint pas de passer du temps dehors même en période hivernale. Néanmoins, il n’échangera pas une vie en extérieur contre la chaleur et le confort du foyer. Cet animal peut tout à fait vivre dans un appartement sous réserve de lui prévoir un arbre à chat où il pourra grimper. À noter que le Sibérien fait partie des rares races félines à être hypoallergéniques. On pourrait croire qu’avec ses longs poils, il pourrait provoquer des allergies. Or, ce sont les protéines FEL D1 et FEL D qui se trouvent dans la salive et l’urine de l’animal qui sont responsables de ces pathologies. Comme il se lèche souvent la fourrure, on a tendance à croire que le problème vient des poils. Le Sibérien possède une faible quantité de FEL D1 et FEL D, d’où son caractère hypoallergénique.

Alimentation du Sibérien

Purement carnivore, le Sibérien a quasiment gardé le même système digestif que ses ancêtres. Il développe un comportement alimentaire identique à un prédateur c’est pourquoi ses repas doivent être essentiellement composés de 70% d’eau, d’énormément de protéines, de très peu de glucides et d’un peu de graisses. Il doit disposer des éléments nutritifs essentiels tels que les minéraux, les vitamines, les acides gras ainsi que les acides aminés. L’eau est aussi indispensable pour éliminer les déchets, favoriser la digestion, réguler la température du corps et lubrifier les tissus. Dans la catégorie des aliments industriels, il est toujours préférable d’opter pour des croquettes haut de gamme ou premium pour son Sibérien. Les matières premières sont de très bonne qualité et la digestibilité est bien meilleure. Il est aussi possible d’envisager une alimentation crue de type BARF ou Raw Feeding à condition de demander des conseils à un vétérinaire.

Santé du Sibérien

Le Sibérien est en général un chat robuste. Cela ne l’empêche pourtant pas de développer certaines maladies comme la myocardiopathie hypertrophique engendrant un épaississement du muscle cardiaque. Le chat subit une insuffisance cardiaque se manifestant par un œdème du poumon ou des arythmies. Le Sibérien peut également être atteint par la déficience en pyruvate kinase qui est bien souvent héréditaire.

Quelle assurance pour le Sibérien ?

Afin d’apporter les meilleurs soins à son Sibérien, souscrire à une assurance santé pour animaux est le premier réflexe à adopter. On sait aujourd’hui que les soins vétérinaires sont particulièrement onéreux. Une consultation en urgence peut coûter 75 euros tandis qu’une amputation peut nécessiter un budget de 360 euros. Et si le chat développe une tumeur, l’ablation coûte aux environs de 600 euros. Pour ne pas avoir à assumer seuls ces dépenses, les propriétaires pourront disposer de la mutuelle pour animaux qui remboursera tous les frais médicaux en fonction de la formule souscrite. Le choix dépend du budget de chacun et des besoins de l’animal. En général, l’assurance pour chat se décline en trois formules : basique, intermédiaire et premium. Avant de signer, il est important de prendre en compte plusieurs critères, dont les exclusions de garanties, la franchise, le plafond de remboursement ainsi que le délai de carence.

 
 

Comparateur Assurance Chat
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Asian : caractère, besoins, alimentation, santé Asian : caractère, besoins, alimentation, santé Variété du Burmese Anglais, l’Asian n’est pas un chat d’origine asiatique comme son nom peut le sous-entendre. Cette race de chat est plutôt britannique et se distingue par la douceur de son...
  • Bengal : caractère, besoins, alimentation, santé Bengal : caractère, besoins, alimentation, santé Le Bengal est une race de chat doté d’une caractéristique physique particulière. En effet, ce chat s’apparente à un petit tigre et principalement en raison de sa robe. Race unique, elle est...
  • Ragdoll : caractère, besoins, alimentation, santé Ragdoll : caractère, besoins, alimentation, santé Tenir un chat Ragdoll dans ses bras, c’est comme tenir une poupée de chiffon. C’est justement ce qui lui a valu son appellation Ragdoll qui signifie poupée de chiffon en anglais. Ce chat de...
  • Sphynx : caractère, besoins, alimentation, santé Sphynx : caractère, besoins, alimentation, santé Le Sphynx est connu comme étant un chat dépourvu de poils. Il est uniquement recouvert d’un fin duvet, ce qui lui a valu de nombreuses appellations comme le chat sans poils ou encore le chat nu....