Vous êtes ici : Conseils sur les chats et l'assurance > Le guide du Chat > Comment régler le problème du chat qui fait pipi partout ?

Comment régler le problème du chat qui fait pipi partout ?

Comment régler le problème du chat qui fait pipi partout ?

Il arrive fréquemment qu’un chat ayant acquis la propreté se mette, du jour au lendemain, à uriner partout sauf dans sa litière. Les conseils qui suivent vous aideront à gérer si votre compagnon est concerné par ce problème.

Identifier les causes pour adapter les mesures

Solutionner durablement le problème d’un chat qui souille tous les endroits de ses urines ne peut se faire sans connaître la raison qui le pousse à agir de la sorte. Commencez par définir si votre boule de poils fait pipi partout pour marquer son territoire, parce que la qualité de la litière ne lui convient pas ou parce qu’il n’arrive pas à se contrôler. Dans ce dernier cas, une consultation chez le vétérinaire seule vous fera comprendre la source de l’inconfort. Parmi les pathologies que le professionnel peut détecter, l’on retrouve une inflammation de la vessie, des calculs urinaires ou une infection des voies urinaires d’origine bactérienne. Ces troubles créent généralement une douleur que le chat ressent de manière plus ou moins aiguë au moment d’émettre ses urines. Il se soulage alors comme il peut par petites mictions répétitives, à différents endroits éloignés de sa litière. C’est parce qu’il associe son bac à la douleur.

Quand il vieillit, un animal castré peut ne plus supporter la pression de son embonpoint sur sa vessie et fait des fuites sans atteindre sa litière. Certaines maladies métaboliques, comme le diabète, peuvent également occasionner des fuites importantes chez un chat qui souffre de soif permanente. Concernant la qualité de la litière, il est possible que le problème provienne de la taille qui n’est plus adaptée à la corpulence de votre animal, d’une hygiène qui laisse à désirer, ou d’un emplacement inconfortable – près de source de bruit ou trop près de la gamelle. Si le chat cherche à marquer son territoire, vous le reconnaîtrez aisément à la posture qu’il adopte pour se soulager. Il ne s’accroupit pas et procède par des jets brefs et verticaux qui vont marquer vos murs, les battants des portes, les porte-manteaux et porte-parapluie, etc.

Jouer avec l’odorat de l’animal

L’odorat du chat joue un grand rôle dans la régulation de ses comportements. Notez comme il renifle bien un endroit où il vient de faire ses besoins pour pouvoir le recouvrir. Ou encore comment après avoir détecté l’odeur d’un autre animal, il peut se hérisser, voire devenir agressif. Usez de cette sensibilité pour le déshabituer de tous les coins pipi qu’il s’est institués. Une première méthode consiste à le ramener dans sa litière en y pulvérisant une certaine dose d’eau de Javel. Loin d’être un répulsif, cette solution oxydante a l’intérêt d’attirer le chat. Inversement, si vous pensez à pulvériser les endroits où il se soulage avec une solution composée d’eau et de moutarde, ou bien de vinaigre, vous remarquerez que l’animal les désertera petit à petit. Vous pouvez également utiliser la même astuce avec une formule sèche, en saupoudrant ces spots de poivre. Le fait de disposer des pelures de citrons, de limes ou d’oranges devra créer le même effet.

Les phéromones pour en finir avec les marquages

Les chats sécrètent naturellement des molécules chimiques qui leur permettent de marquer leur territoire et de se procurer du bien-être, de contrôler son angoisse, ou encore d’éloigner les envahisseurs. Ayant saisi le mode de fonctionnement, des fabricants ont imaginé des molécules similaires que le propriétaire peut diffuser dans l’espace de vie de son animal. En ressentant ces particules dans l’air ambiant, l’animal se considère en sécurité et apaisé : il n’éprouvera plus le besoin de marquer ses territoires. Dès la première semaine d’utilisation du produit, vous remarquerez une atténuation des gestes de marquage.

Question de psychologie

Si votre matou souille tous les coins de la maison, il n’y a nul besoin de vous endurcir avec l’animal. Les punitions et les cris ne feront que le stresser encore plus et déclencheront éventuellement une exagération du comportement que vous tentez de mater. Procédez plutôt avec patience en utilisant l’une des techniques recommandées et lorsque vous commencez à noter des améliorations, n’oubliez pas de récompenser la boule de poils. Soyez présent pour votre animal dans les situations qui lui sont inhabituelles. Préparez-le aux grands changements comme le déménagement, l’arrivée d’un autre animal de compagnie ou d’un bébé, voire lorsque votre foyer expérimente un deuil ou le départ d’un membre de la famille.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Chat
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers