Vous êtes ici : Conseils sur les chats et l'assurance > Guide Races de Chats > Savannah : caractère, besoins, alimentation, santé

Savannah : caractère, besoins, alimentation, santé

Savannah : caractère, besoins, alimentation, santé

Le Savannah est une race de chat originaire des États-Unis et créée dans les années 80. Elle est issue d’un croisement entre le chat Serval africain et d’autres chats domestiques sélectionnés pour leur pelage tacheté. Sociable et d’un tempérament fougueux, il est très attaché à son propriétaire ainsi qu’à toute sa famille. C’est également un chat actif qui a besoin de se dépenser quotidiennement.

Historique du Savannah

Le Savannah est une race de chat récente. Développée aux États-Unis dans les années 80, elle est issue du croisement entre un félin sauvage originaire d’Afrique nommé Serval et divers chats domestiques à robe tachetée. Le premier Savannah fut une chatte née d’une mère Siamois et d’un père Serval. Cette chatte baptisée Miracle a ensuite eu des petits avec un mal Angora Turc. C’est à partir de cette portée que la race a finalement été développée. Le premier standard du Savannah n’a cependant été admis par « The international Cat Association » qu’au début des années 2000. La race doit sa popularité à des passionnés dont Gary Fulgham qui a formé un groupe de 18 éleveurs autour du Savannah. Si le Savannah est particulièrement populaire outre Atlantique, en France, la race reste quelque peu discrète. Par ailleurs, le Livre officiel des origines félines n’autorise l’exposition d’un Savannah que lorsqu’il est de la génération F5, c’est-à-dire lorsqu’il est plus éloigné d’un ascendant Serval. La génération F1 désignant un Savannah dont le père est un Serval et la génération F2 un Savannah dont le grand-père est un Serval et ainsi de suite.

Caractère du Savannah

En règle générale, le Savannah n’est considéré comme chat domestique que lorsqu’il est de F3. On remarque cependant que même un Savannah de la première génération ne présente pas de difficulté particulière d’adaptation à la vie domestique. Bien au contraire, il s’agit d’un animal sociable et amical, plus particulièrement envers les enfants et les autres animaux de compagnie. Comme tous les chats domestiques, il n’est pas difficile de l’initier à l’utilisation de la litière. En revanche, en raison de son origine sauvage, le Savannah aime la chasse. Il a également besoin de bouger pour canaliser son énergie. Il n’est donc pas rare de le voir sauter, grimper et se promener dehors de temps en temps. Le Savannah n’est pas du tout câlin en général. Les individus les plus athlétiques préfèreront le jeu. En raison de ses origines sauvages, l’animal se montre très habile physiquement, surtout lorsqu’il est question de saut, d’escalade ou de course. À ses capacités physiques s’ajoute une intelligence étonnante. Vif et perspicace, le Savannah comprend facilement les ordres et les jeux. Il peut néanmoins être craintif devant un étranger.

Besoins du Savannah

Le Savannah peut vivre en ville ou à la campagne, mais il est important de s’assurer qu’il bénéficiera d’un espace suffisant et d’une activité. D’ailleurs, il convient de rester vigilant, car le chat peut fuguer. Pour assurer son bien-être et sa sécurité, son environnement doit comporter quelques équipements indispensables comme l’arbre à chat, le griffoir ou les jouets. En matière de jouets, l’animal appréciera particulièrement les jeux qui stimulent ses capacités physiques et cognitives. Il se laisse d’ailleurs promener en laisse. En raison de son pelage court, le Savannah ne demande aucun entretien particulier. Le brossage hebdomadaire est néanmoins de mise pour éliminer les poils morts et éviter qu’ils se retrouvent dans son estomac. Le Savannah adore l’eau contrairement à beaucoup de races de chat. Il ne dira donc pas non à un bon bain de temps à autre. Il est également recommandé d’inspecter ses yeux et ses oreilles régulièrement, car les chats ont tendance à souffrir à ces endroits-là.

Alimentation du Savannah

Le Savannah est un chat énergique qui se dépense sans compter. Il est également doté d’une musculature forte qui demande un grand apport en énergie. Ainsi, l’animal aura besoin d’un régime alimentaire adapté. Le Savannah ne raffolera pas des nourritures industrielles comme les croquettes ou les pâtés. D’une manière générale, il préfèrera se nourrir comme les humains. Il faut cependant respecter ses besoins nutritionnels en tant que carnivore si on veut le maintenir en bonne santé. Son repas doit essentiellement être composé de viande, de légumes et de matières grasses. Il faut éviter autant que possible de lui donner des céréales. Quant aux aliments à proscrire, l’oignon et l’ail, le blanc d’œuf, le fromage et le chocolat sont toxiques pour le chat.

Santé du Savannah

Le Savannah est un chat robuste dont l’espérance de vie va de 13 à 20 ans. Bien qu’il soit athlétique, il a tendance à grossir lorsqu’il évolue dans un environnement inadapté ou lorsqu’on le nourrit trop. Il convient alors de lui donner l’occasion de se dépenser à sa guise parce qu’il en a aussi besoin pour son équilibre mental. Pour le reste, il est connu que le Savannah jouit d’une bonne santé physique. Le risque de contracter des maladies infectieuses félines est toutefois à prendre en compte, comme c’est le cas avec toutes les races de chats. Néanmoins, il arrive que les vétérinaires diagnostiquent une déficience en Pyruvate Kinase chez certains Savannah. Il s’agit d’une maladie héréditaire provoquant une anémie non spécifique. On le décèle notamment grâce à un test génétique.

Quelle assurance pour le Savannah ?

Le Savannah n’a pas des besoins particuliers en matière de soin dans la mesure où il bénéficie d’une bonne santé physique. Cependant, il faut tout de même lui fournir des soins de préventifs. Les vaccins sont importants pour lutter contre la rage, le typhus la leucose et le coryza. Le forfait de prévention contenu dans les assurances pour chat propose également la prise en charge de la stérilisation et des traitements antiparasitaires. Les formules d’assurance sont diverses et variées, ce qui laisse au propriétaire le choix du niveau de couverture dont il souhaite bénéficier. Même si le Savannah profite d’une santé de fer, il n’est pas recommandé d’exclure la couverture maladie ni même la prise en charge des accidents. Il s’agit d’un être vivant susceptible de tomber malade et de se blesser. Grâce à une assurance adaptée, les frais vétérinaires seront totalement ou partiellement remboursés.

 
 

Comparateur Assurance Chat
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers