Vous êtes ici : Conseils sur les chats et l'assurance > Guide Races de Chats > Mandarin : caractère, besoins, alimentation, santé

Mandarin : caractère, besoins, alimentation, santé

Mandarin : caractère, besoins, alimentation, santé

Le Mandarin est un chat d’origine orientale plus connu sur le nom de Javanais. De taille moyenne, il a comme particularité une musculature très développée, une tête longue et triangulaire et une robe assez longue. Le Mandarin est apprécié pour son côté attachant qu’il ne partage pas avec beaucoup de race de chat. Il est loyal et il aime attirer l’attention de son entourage.

Histoire du Mandarin

Le Mandarin trouve son origine dans une mutation génétique apparue dans un élevage de siamois au 19e siècle. Cette mutation génétique a eu pour effet de produire un type de siamois à poil long. Au début, les individus qui avaient hérité de ce gène étaient mis de côté, car ils ne présentaient aucun intérêt pour les éleveurs. En effet, le poil long ne correspondait pas au standard du siamois et les chats qui présentaient cette caractéristique étaient considérés comme imparfaits. Au début des années 20, le siamois à poil long fut pourtant reconnu comme étant une race à part entière. Il a même pu participer à une exposition organisée par l’American Cat Fanciers Federation. C’est à partir de là que la race du siamois à poil long a été développée et a reçu l’appellation de Balinais. Après des années d’affinement, le standard du Balinais fut reconnu par The International Cat Association. Dans les années 60, il se produit une nouvelle mutation génétique au sein d’un élevage américain du Balinais. Cela a donné naissance à un individu coloré avec des yeux verts. Ce fut le premier Mandarin. En apparence, il est similaire à l’Oriental à poil long, mais il s’agit bel et bien d’une variété de Balinais. En 1979, le Mandarin est reconnu par l’International Cat Association et par la fédération internationale féline en 1985.

Caractère du Mandarin

Le Mandarin est un animal actif et énergique qui a grandement besoin d’exercice au quotidien. L’environnement idéal pour lui est donc une maison avec jardin afin qu’il puisse se dépenser à son aise et laisser libre cours à son instinct de chasseur. Les rongeurs et les bestioles seront ses proies favorites. Sociable et affectueux, le Mandarin aime aussi recevoir les attentions de ses maîtres. Il ira même jusqu’à se montrer sous ses meilleurs jours et à pousser des miaulements afin d’attirer leur attention. L’intelligence du Mandarin impressionnera ses propriétaires. Lors des tours de jeu et de dressage, il se montrera très réceptif. Néanmoins, si le chat n’est pas bien socialisé dès son plus jeune âge, il risque de développer une méfiance envers les étrangers une fois à l’âge adulte. Il convient donc de lui donner la chance de s’habituer aux étrangers, mais aussi aux autres animaux. Attention, le Mandarin n’est pas un animal très indépendant. En constante recherche d’attention de la part de ses proches, il s’adaptera mal à la solitude.

Besoins du Mandarin

Le Mandarin a besoin d’être en perpétuel mouvement étant donné son énergie. Son passe-temps favori c’est de grimper. S’il n’a pas la chance de vivre dans une maison avec jardin, il pourra toutefois se contenter d’un intérieur bien équipé. L’arbre à chat est l’accessoire indispensable lorsqu’on adopte un Javanais et qu’on vit en appartement. En matière d’entretien, le chat n’est pas exigeant. Comme il n’a pratiquement pas de sous-poil, un simple brossage hebdomadaire est suffisant pour préserver la qualité de son pelage. L’utilisation de peigne fin est recommandée pour prévenir la formation de nœuds. En période de mue, le Mandarin peut perdre une quantité plus abondante de poils. Un brossage plus fréquent est donc de mise.

Alimentation du Mandarin

En ce qui concerne la nourriture, le Mandarin n’est pas non plus exigeant. L’animal peut se contenter d’une alimentation industrielle comme les croquettes ou les pâtées à condition qu’ils soient de bonne qualité. Il est ainsi important de vérifier la composition des aliments à lui fournir afin de s’assurer qu’ils répondent à ses besoins nutritionnels. Généralement, les meilleures croquettes sont vendues auprès des cliniques vétérinaires ou des magasins spécialisés. Il n’est pas conseillé de se ravitailler dans les supermarchés. Les rations sont aussi à surveiller, surtout lorsque le Mandarin n’est pas assez actif. Certains animaux dont le mode de vie n’est pas adapté risquent de prendre du poids rapidement. Pour déterminer la quantité de nourriture à donner au Mandarin, il faut se référer à son âge, son poids et sa dépense physique.

Santé du Mandarin

Le Mandarin a une espérance de vie allant de 10 à 20 ans. Elle est plus ou moins courte en fonction de son état de santé qui peut aussi être très variable. Le Mandarin est sujet à des pathologies génétiques diverses, dont l’atrophie progressive de la rétine. Maladie héréditaire, l’atrophie de la rétine est susceptible de rendre le chat aveugle en peu de temps à partir du moment où il est touché. Comme elle se développe rapidement, le chat n’a pas le temps de s’y habituer, ce qui engendre d’autres difficultés. En outre, le Mandarin est aussi prédisposé à l’amyloïdose rénale dont l’issue est fatale. La bonne nouvelle est qu’elle n’est pas fréquente. La plupart des sujets ne développent pas la maladie. Pour plus de sureté, il est conseillé d’adopter l’animal auprès d’un élevage professionnel. Les animaux reproducteurs au sein de ces élevages sont sélectionnés pour leur bonne santé.

Quelle assurance pour le Mandarin ?

L’assurance pour chat demeure le meilleur moyen de protéger un Mandarin des maladies et des accidents. Étant donné les problèmes de santé qu’il est susceptible de contracter, le Mandarin a besoin d’une formule bien couvrante. Par ailleurs, il s’agit d’un chat énergique qui est constamment en mouvement, ce qui augmente les risques d’accident. Dans la mesure où le prix des soins vétérinaires est élevé, seule l’assurance permet de réduire les frais sur le long terme. Il n’existe pas d’assurance idéale pour le Mandarin, car tout dépendra des besoins de chacun. Pour les déterminer, il faudra se référer à son état de santé général, son caractère ou ses antécédents. Évidemment, si le chat s’expose aux risques de maladies et d’accidents en sortant souvent dehors, il est conseillé de prendre une formule complète. Une telle formule offrira une couverture optimale des soins vétérinaires tout en incluant un forfait prévention qui s’avère également très utile pour prévenir certaines affections.

 
 

Comparateur Assurance Chat
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers